Communiqué de presse : Il est temps de tenir la promesse faite aux plus pauvres du monde – POED

Pour réaliser la décennie d’action de l’ONU, les pays riches doivent respecter l’engagement pris depuis 50 ans d’allouer 0,7 % de leur revenu national brut à l’aide publique au développement (APD) pour les plus pauvres du monde », déclare le Partenariat des OSC pour l’efficacité du développement, une plateforme mondiale de la société civile travaillant sur les questions d’efficacité de la coopération au développement.

Alors que la communauté internationale se félicite de célébrer le 75ème anniversaire de l’ONU, nous les appelons à prendre conscience de cet échec monumental et persistant. Combien de temps les populations les plus pauvres du monde doivent-elles attendre pour que la promesse d’allouer 0,7 % de RNB à l’aide publique au développement soit tenue ? » demande Justin Kilcullen, coprésident du POED.

Les derniers chiffres de l’aide publique au développement (ODA) révèlent que les donateurs continuent de donner moins que les 0,7% promis. Seulement cinq membres du Comité d’aide au développement (DAC) de l’OCDE ont respecté leur engagement : le Danemark, le Luxembourg, la Norvège, la Suède et le Royaume-Uni. On s’attend à ce que ces chiffres diminuent encore au cours des deux prochaines années, étant donné que la Covid-19 met à mal les économies du monde entier. À la lumière de la pandémie, le POED insiste sur l’urgence d’une coopération efficace au développement dans le cadre des efforts d’aide visant à réaliser l’Agenda 2030 et à éradiquer la pauvreté et les inégalités.

Le POED croit que la réalisation de l’avenir que nous voulons dépend maintenant d’actions concrètes. La coopération efficace au développement est un outil clé pour progresser dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Nous réitérons l’appel aux efforts de développement qui font avancer les intérêts des pays, mettent l’accent sur les résultats, garantissent la transparence et la responsabilité partagée, encouragent des partenariats inclusifs et accordent la primauté aux droits humains et à l’environnement favorable à la société civile », a ajouté Beverly Longid, coprésidente du POED.

Le POED appelle également l’ONU à renforcer son soutien à la société civile à tous les niveaux, du niveau local au mondial. Malgré les déclarations au plus haut niveau des dirigeants de l’ONU sur l’importance du rôle que joue la société civile dans le développement, son engagement reste marginal à l’ONU et dans ses processus politiques, ce qui se répercute aux niveaux national et local. Les tendances mondiales actuelles de rétrécissement de l’espace civique, de criminalisation de la dissidence et de persécution des défenseurs des droits humains ne vont pas dans le sens de la réalisation de l’environnement favorable dont la société civile a besoin pour jouer son rôle et maximiser sa contribution à l’Agenda 2030. Nous devons tenir dû aux paroles du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres : « Une approche fondée sur les droits humains inclut tout le monde dans le tableau et veille à ce que personne ne soit laissé de côté.

L’une des façons pour l’ONU de promouvoir un environnement favorable à la société civile est de soutenir pleinement l’Appel à l’action de Belgrade, qui énonce des mesures qui peuvent être prises par tous les acteurs pour promouvoir la participation de la société civile au développement. Une campagne sur l’Appel à l’action de Belgrade a été menée par le POED, l’Alliance mondiale pour la participation citoyenne CIVICUS, le Réseau de développement de la société civile des Balkans et l’Action pour le développement durable et initiatives civiques (Gradjanske Inicijative) l’année dernière.

La société civile et les organisations populaires de notre plateforme sont unies et résolues à contribuer à construire un monde pacifique et plus égalitaire. Nous espérons le même engagement de la part de l’ONU », a déclaré Marita Gonzalez, coprésidente du POED.

Le POED est une plateforme ouverte qui rassemble des OSC du monde entier sur les questions de coopération efficace au développement (CED). Il s’efforce de rendre le développement plus efficace en remodelant l’architecture de l’aide mondiale et en autonomisant les OSC qui travaillent sur le terrain.

Pour en savoir plus, visitez csopartnership.org.#

Facebook
Twitter
LinkedIn

Related Posts

Welcome Back!

Login to your account below