Nos plaidoyers principaux

Le POED rassemble les organisations de la société civile du monde entier sur les questions de coopération efficace au service du développement.

Une coopération efficace au service du développement (CED) est un cadre de travail qui vise à façonner et à aligner les programmes et les politiques de développement afin de garantir que toutes les parties prenantes, en particulier celles issues des secteurs marginalisés, participent au processus de traitement des causes structurelles de la pauvreté, des inégalités et de la marginalisation sociale. La CED repose sur quatre principes fondateurs :

Appropriation des priorités de développement par les pays en développement : les pays devraient définir le modèle de développement qui répond à leurs besoins.

Transparence et responsabilité partagée : la coopération au développement doit être transparente et responsable/redevable envers tous les citoyens.

Partenariats inclusifs pour le développement : le développement dépend de la participation de tous les acteurs et reconnaît la diversité et la complémentarité de leurs fonctions.

Attention portée sur les résultats : la création d’un impact durable devrait être le moteur des investissements et des efforts de développement.

Nos thèmes de plaidoyer

Objectif

Assurer la responsabilité des entreprises dans le cadre des programmes de coopération au développement, afin de garantir des résultats positifs et significatifs en matière de développement

Ce que nous voulons réaliser

Élaboration de critères pour évaluer les interventions du secteur privé dans la coopération au développement au niveau national, afin d’évaluer leur conformité avec les principes d’efficacité du développement

Indicateurs

Développement d’indicateurs pour les OSC afin d’évaluer le niveau d’adhérence aux principes de coopération efficace au développement des interventions du secteur privé dans les pays en développement

Arènes cibles

Entreprises multinationales et sociales, banques de développement, Forum sur le financement du développement, Forum Politique de haut niveau des Nations Unies, Forum de coopération au développement, Partenariat mondial pour la coopération efficace au développement

Messages clés

Les interventions du secteur privé, en particulier les entreprises multinationales, doivent être tenues responsables. Les gouvernements doivent fixer des normes pour l’efficacité de l’aide, en mesurant les impacts et les résultats de l’intervention du secteur privé dans la coopération au développement.

L’implication du secteur privé dans la coopération au développement doit être accompagnée dans les mêmes proportions par la participation de la société civile et des syndicats.

L’aide publique au développement (APD) devrait être solidaire et axée sur les pauvres et les personnes vulnérables. Souvent, les interventions du secteur privé se traduisent par un endettement accru des pays en développement et par une privatisation partielle des services publics de base et des biens communs.

Les gouvernements doivent soutenir les PME et l’économie sociale et solidaire, et doivent promouvoir un travail durable et décent.

 

Autres acteurs et plan de partenariats 

Les organisations de la société civile, y compris les communautés d’OSC du Forum sur le financement du développement, le Forum politique de haut-niveau, les médias.

Objectif

Influencer l’élaboration d’un cadre mondial de responsabilité pour la coopération Sud-Sud qui soit conforme aux principes de la coopération horizontale au développement, c’est-à-dire la solidarité, la mutualité, l’égalité, le respect de la souveraineté, les droits humains, la non-ingérence et la non-conditionnalité.

Ce que nous voulons réaliser

Développement d’un cadre pour la coopération horizontale au développement qui peut être utilisé par la société civile et les partenaires non traditionnels du Sud pour évaluer la qualité et l’impact de la coopération Sud-Sud.

Adoption d’approches et de principes fondés sur les droits humains pour une coopération au développement efficace dans les cadres de responsabilité mondiaux pour la coopération Sud-Sud.

Indicateurs

Document cadre sur la coopération horizontale au développement achevé pour savoir dans quelle mesure les approches fondées sur les droits et les principes de coopération efficace au développement sont intégrés dans les outils de suivi et d’évaluation de la coopération Sud-Sud (CSS) et dans le(s) cadre(s) de responsabilité de la CSS au niveau mondial.

Arènes cibles

Forum BRICS, Forum des Nations unies pour la coopération au développement, Partenariat mondial pour une coopération au développement efficace, cadre de mesure de l’OCDE sur le total de l’aide publique au développement durable, Conférence des Nations unies sur la coopération Sud-Sud, Forum de dialogue IBSA, Sommet du G20.

Messages clés

Les principes de la coopération horizontale au développement – notamment la solidarité, la mutualité, les droits humains, le respect de la souveraineté, la non-conditionnalité – devraient être utilisés pour évaluer l’efficacité des partenariats Sud-Sud, en particulier en ce qui concerne les conditions inégales de partenariat qui prévalent souvent même entre les pays coopérants Sud-Sud.

Les fournisseurs d’aide du Sud devraient s’efforcer de veiller à ce que leurs politiques et leurs opérations respectent le droit international et les normes relatives à l’environnement et aux droits humains qui s’appliquent aux programmes et aux projets dans les pays partenaires. Cela est conforme à la Conférence de Bandung, qui a déclaré que les principes fondamentaux des droits humains constituaient un standard commun de réalisation pour tous les peuples et nations.

L’appropriation démocratique par les pays de la CSS devrait être renforcée afin que les besoins et les priorités des pays bénéficiaires soient le moteur du partenariat pour le développement et que ces priorités et politiques soient ancrées dans la participation et la responsabilité des parties prenantes et des citoyens.

La pertinence et l’importance des principes pour une coopération au développement efficace dans le renforcement de la responsabilité et de l’impact sur le développement de la CSE devraient être reconnues et maintenues.

Autres acteurs et plan de partenariats

Les think tanks du Sud et les fournisseurs non traditionnels du Sud

Objective

Promote the reform of legal and regulatory frameworks based on human rights standards, to facilitate CSO space in policy and practice in compliance with the Istanbul Principles.

What we want to achieve

Permanent multi-stakeholder structures that can monitor and create legal and regulatory reforms in a defined number of countries
by 2019.

Indicators

By 2019, national governments in a defined number of countries will have permanent MSH structures that will include CSOs at a regular basis.

By 2019, national governments in a defined number of countries will review their laws and policies to enable the free operations of CSOs in the country.

Target Arenas

National governments, GPEDC, relevant UN agencies, regional-level development effectiveness facilities, TT on CSO DE and EE.

Key Messages

Respect and uphold the stakeholders commitments to provide an enabling environment for CSOs, including recognizing their independence, supporting their operations through enabling financing, and strengthening their capacities.

Reverse trends of shrinking and closing civic spaces, and assert the people’s fundamental freedoms of association, of expression, of the press, and political participation, and their rights to peaceful assembly, and information.

Uphold the rights of human rights defenders, social activists, and civil society actors, against the culture of impunity, and harassments perpetrated by both public and private actors.

Retract restrictive laws hindering the full operation of CSOs, review disabling conditions for CSO formation, registration and operations, including arbitrary policies, duplicating processes and requirements, especially for those working on human rights in critically sensitive environments.

Other Actors and Alliances/ Partnership Plan

Other CSO platforms working on enabling environment (global and regional); key actors including UN Special Rapporteurs.

Objective

Promote the reform of legal and regulatory frameworks based on human rights standards, to facilitate CSO space in policy and practice in compliance with the Istanbul Principles.

What we want to achieve

Permanent multi-stakeholder structures that can monitor and create legal and regulatory reforms in a defined number of countries
by 2019.

Indicators

By 2019, national governments in a defined number of countries will have permanent MSH structures that will include CSOs at a regular basis.

By 2019, national governments in a defined number of countries will review their laws and policies to enable the free operations of CSOs in the country.

Target Arenas

National governments, GPEDC, relevant UN agencies, regional-level development effectiveness facilities, TT on CSO DE and EE.

Key Messages

Respect and uphold the stakeholders commitments to provide an enabling environment for CSOs, including recognizing their independence, supporting their operations through enabling financing, and strengthening their capacities.

Reverse trends of shrinking and closing civic spaces, and assert the people’s fundamental freedoms of association, of expression, of the press, and political participation, and their rights to peaceful assembly, and information.

Uphold the rights of human rights defenders, social activists, and civil society actors, against the culture of impunity, and harassments perpetrated by both public and private actors.

Retract restrictive laws hindering the full operation of CSOs, review disabling conditions for CSO formation, registration and operations, including arbitrary policies, duplicating processes and requirements, especially for those working on human rights in critically sensitive environments.

Other Actors and Alliances/ Partnership Plan

Other CSO platforms working on enabling environment (global and regional); key actors including UN Special Rapporteurs.

Objective

Ensure that Effective Development Cooperation approaches deliver peace and security for people in situations of conflict and fragility.

What we want to achieve

Inclusive, accountable partnerships using HRBA (human rights based-approach) to development in dealing with situations of conflict and states in post- conflict and fragile situations.

Foreign and security policies more aligned to development cooperation and human rights principles and commitments.

Development effectiveness principles are applied or referred to effectiveness in fragile, conflict affected states, situations of marginalisation of people.

Indicators

Participation, and articulation of principles of effective development cooperation and human rights principles in target arenas.

Civil society stakeholders from these settings participate fairly and equitably in securing effective development cooperation.

Target Arenas

Global, regional and domestic inter-governmental human rights & peace / state-building mechanisms; National human rights institutions and legislative bodies; CSO, national movements, and affected communities; Mainstream and social media.

Key Messages

Uphold principles of human rights and international humanitarian laws.

Inclusion and participation of social or mass movements, people’s organizations and communities, civil society in peace-building processes.

States should reduce and realign militarism and military spending to support basic and fundamental human rights such as on health, education, and housing.

Other Actors and Alliances/ Partnership Plan

International and national NGOs, ‘peace- building’ platforms and human rights formations, particularly the Civil Society Platform for Peace building and State building (part of the International Dialogue for Peace- building and State-building); Regional and national human rights institutions; UN and other intergovernmental human rights mechanisms; Donors private sector that support CSO; Religious groups and diaspora.

  • Private Sector Accountability
  • South-South Cooperation
  • CSO Development Cooperation
  • CSO Enabling Environment
  • Conflict and Fragility

Objectif

Assurer la responsabilité des entreprises dans le cadre des programmes de coopération au développement, afin de garantir des résultats positifs et significatifs en matière de développement

Ce que nous voulons réaliser

Élaboration de critères pour évaluer les interventions du secteur privé dans la coopération au développement au niveau national, afin d’évaluer leur conformité avec les principes d’efficacité du développement

Indicateurs

Développement d’indicateurs pour les OSC afin d’évaluer le niveau d’adhérence aux principes de coopération efficace au développement des interventions du secteur privé dans les pays en développement

Arènes cibles

Entreprises multinationales et sociales, banques de développement, Forum sur le financement du développement, Forum Politique de haut niveau des Nations Unies, Forum de coopération au développement, Partenariat mondial pour la coopération efficace au développement

Messages clés

Les interventions du secteur privé, en particulier les entreprises multinationales, doivent être tenues responsables. Les gouvernements doivent fixer des normes pour l’efficacité de l’aide, en mesurant les impacts et les résultats de l’intervention du secteur privé dans la coopération au développement.

L’implication du secteur privé dans la coopération au développement doit être accompagnée dans les mêmes proportions par la participation de la société civile et des syndicats.

L’aide publique au développement (APD) devrait être solidaire et axée sur les pauvres et les personnes vulnérables. Souvent, les interventions du secteur privé se traduisent par un endettement accru des pays en développement et par une privatisation partielle des services publics de base et des biens communs.

Les gouvernements doivent soutenir les PME et l’économie sociale et solidaire, et doivent promouvoir un travail durable et décent.

 

Autres acteurs et plan de partenariats 

Les organisations de la société civile, y compris les communautés d’OSC du Forum sur le financement du développement, le Forum politique de haut-niveau, les médias.

Objectif

Influencer l’élaboration d’un cadre mondial de responsabilité pour la coopération Sud-Sud qui soit conforme aux principes de la coopération horizontale au développement, c’est-à-dire la solidarité, la mutualité, l’égalité, le respect de la souveraineté, les droits humains, la non-ingérence et la non-conditionnalité.

Ce que nous voulons réaliser

Développement d’un cadre pour la coopération horizontale au développement qui peut être utilisé par la société civile et les partenaires non traditionnels du Sud pour évaluer la qualité et l’impact de la coopération Sud-Sud.

Adoption d’approches et de principes fondés sur les droits humains pour une coopération au développement efficace dans les cadres de responsabilité mondiaux pour la coopération Sud-Sud.

Indicateurs

Document cadre sur la coopération horizontale au développement achevé pour savoir dans quelle mesure les approches fondées sur les droits et les principes de coopération efficace au développement sont intégrés dans les outils de suivi et d’évaluation de la coopération Sud-Sud (CSS) et dans le(s) cadre(s) de responsabilité de la CSS au niveau mondial.

Arènes cibles

Forum BRICS, Forum des Nations unies pour la coopération au développement, Partenariat mondial pour une coopération au développement efficace, cadre de mesure de l’OCDE sur le total de l’aide publique au développement durable, Conférence des Nations unies sur la coopération Sud-Sud, Forum de dialogue IBSA, Sommet du G20.

Messages clés

Les principes de la coopération horizontale au développement – notamment la solidarité, la mutualité, les droits humains, le respect de la souveraineté, la non-conditionnalité – devraient être utilisés pour évaluer l’efficacité des partenariats Sud-Sud, en particulier en ce qui concerne les conditions inégales de partenariat qui prévalent souvent même entre les pays coopérants Sud-Sud.

Les fournisseurs d’aide du Sud devraient s’efforcer de veiller à ce que leurs politiques et leurs opérations respectent le droit international et les normes relatives à l’environnement et aux droits humains qui s’appliquent aux programmes et aux projets dans les pays partenaires. Cela est conforme à la Conférence de Bandung, qui a déclaré que les principes fondamentaux des droits humains constituaient un standard commun de réalisation pour tous les peuples et nations.

L’appropriation démocratique par les pays de la CSS devrait être renforcée afin que les besoins et les priorités des pays bénéficiaires soient le moteur du partenariat pour le développement et que ces priorités et politiques soient ancrées dans la participation et la responsabilité des parties prenantes et des citoyens.

La pertinence et l’importance des principes pour une coopération au développement efficace dans le renforcement de la responsabilité et de l’impact sur le développement de la CSE devraient être reconnues et maintenues.

Autres acteurs et plan de partenariats

Les think tanks du Sud et les fournisseurs non traditionnels du Sud

In promoting development effectiveness in all areas of work, both within and outside the platform, we push for a human rightsbased approach. We work with a strong focus to support country, regional, and sectoral civil society organisations and people’s organisations, combining this with the coordinated regional and global work on development effectiveness.

Effective development cooperation entails a new form of governance and accountability. It necessitates the creation of various engagement mechanisms for different stakeholders, as well as the strengthening of capacities of all actors to enable them to participate on a level playing field. Entry point of stakeholders to these mechanisms should be found at the national level.

As such, CPDE focuses on outreach, capacity development, and delivering results at the country level. To uphold development effectiveness, CSOs continuously work on their own effectiveness as independent development actors. CPDE acts as a platform for involved CSOs to share good practices, lessons learned, and tools used for the implementation of the Istanbul Principles at the country level and beyond.

Objective

Expand CSO accountability frameworks to include effectiveness compacts applicable at the country and sectoral levels.

What we want to achieve

In three year’s time, country-level CSO effectiveness compacts will be developed or identified in a defined number of countries.

The effectiveness compact will include the Istanbul Principles and will be applicable at the country level and the sectoral level.

Indicators

The number of countries that have achieved effectiveness compacts that include the Istanbul Principles.

The number of countries that apply and interpret CSO effectiveness through the lens of the Istanbul Principles.

Target Arenas

Donors, national governments, and intergovernmental organisations

Key Messages

All accountability frameworks should be developed and applied with the Istanbul Principles, and therefore development effectiveness, at the heart. Appropriate mechanisms for CSO accountability are those that are based on their commitment to the people they serve rather than merely complying with requirements. Frameworks that include the Istanbul Principles will strengthen CSO accountability and maximize their contribution to development effectiveness. CSOs are independent development actors and should be key players in their own accountability. As independent development actors in their own right, CSOs should demonstrate their effectiveness through an effectiveness compact and play a key role in developing the compact. The obligation of demonstrating CSO accountability includes a commitment to upholding democracy and the rights of the people to organise themselves around common advocacy and multi-stakeholder dialogue. As representatives from the ground, CSOs possess pertinent knowledge and experience that will be central to an effectiveness compact.

Other Actors and Alliances/ Partnership Plan

Donors, INGOs, CSOs, governments, and other stakeholders.

Objective

Promote the reform of legal and regulatory frameworks based on human rights standards, to facilitate CSO space in policy and practice in compliance with the Istanbul Principles.

What we want to achieve

Permanent multi-stakeholder structures that can monitor and create legal and regulatory reforms in a defined number of countries
by 2019.

Indicators

By 2019, national governments in a defined number of countries will have permanent MSH structures that will include CSOs at a regular basis.

By 2019, national governments in a defined number of countries will review their laws and policies to enable the free operations of CSOs in the country.

Target Arenas

National governments, GPEDC, relevant UN agencies, regional-level development effectiveness facilities, TT on CSO DE and EE.

Key Messages

Respect and uphold the stakeholders commitments to provide an enabling environment for CSOs, including recognizing their independence, supporting their operations through enabling financing, and strengthening their capacities.

Reverse trends of shrinking and closing civic spaces, and assert the people’s fundamental freedoms of association, of expression, of the press, and political participation, and their rights to peaceful assembly, and information.

Uphold the rights of human rights defenders, social activists, and civil society actors, against the culture of impunity, and harassments perpetrated by both public and private actors.

Retract restrictive laws hindering the full operation of CSOs, review disabling conditions for CSO formation, registration and operations, including arbitrary policies, duplicating processes and requirements, especially for those working on human rights in critically sensitive environments.

Other Actors and Alliances/ Partnership Plan

Other CSO platforms working on enabling environment (global and regional); key actors including UN Special Rapporteurs.

Objective

Ensure that Effective Development Cooperation approaches deliver peace and security for people in situations of conflict and fragility.

What we want to achieve

Inclusive, accountable partnerships using HRBA (human rights based-approach) to development in dealing with situations of conflict and states in post- conflict and fragile situations.

Foreign and security policies more aligned to development cooperation and human rights principles and commitments.

Development effectiveness principles are applied or referred to effectiveness in fragile, conflict affected states, situations of marginalisation of people.

Indicators

Participation, and articulation of principles of effective development cooperation and human rights principles in target arenas.

Civil society stakeholders from these settings participate fairly and equitably in securing effective development cooperation.

Target Arenas

Global, regional and domestic inter-governmental human rights & peace / state-building mechanisms; National human rights institutions and legislative bodies; CSO, national movements, and affected communities; Mainstream and social media.

Key Messages

Uphold principles of human rights and international humanitarian laws.

Inclusion and participation of social or mass movements, people’s organizations and communities, civil society in peace-building processes.

States should reduce and realign militarism and military spending to support basic and fundamental human rights such as on health, education, and housing.

Other Actors and Alliances/ Partnership Plan

International and national NGOs, ‘peace- building’ platforms and human rights formations, particularly the Civil Society Platform for Peace building and State building (part of the International Dialogue for Peace- building and State-building); Regional and national human rights institutions; UN and other intergovernmental human rights mechanisms; Donors private sector that support CSO; Religious groups and diaspora.

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms bellow to register

*By registering into our website, you agree to the Terms & Conditions and Privacy Policy.

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.