Journée d'action mondiale du POED - 2019

10 décembre 2019

Thème : « Travailler ensemble pour défendre les droits humains et l’espace civique pour un monde juste et durable »

Contexte

Des représentants d’organisations de la société civile (OSC), des travailleurs du développement, des militants et des militantes du monde entier se sont réunis à Belgrade, en Serbie, pour le Sommet mondial de la société civile en avril dernier, dans un contexte mondial de réduction de l’espace civique et de répression croissante des défenseurs des droits humains, des militants et des acteurs du développement.

L’adoption de l’Appel à l’action de Belgrade, un appel de la société civile à s’unir pour défendre la voix des peuples pour un monde juste et durable, figure au premier plan de l’ordre du jour du sommet. Ce document demande aux États membres des Nations unies et aux autres acteurs du développement d’agir pour inverser la tendance à la fermeture et au rétrécissement de l’espace pour la société civile, de mettre fin aux attaques contre les défenseurs des droits humains, de s’abstenir de miner la participation démocratique, de renouveler les perspectives d’un Agenda inclusif pour 2030, et la pleine réalisation des ODD.

Dans le prolongement de l’Appel à l’action de Belgrade, et pour affirmer que les droits humains sont au cœur d’un développement centré sur l’être humain, le POED a lancé la campagne de la Journée d’action mondiale 2019. Sous le thème « Travailler ensemble pour défendre les droits humains et l’espace civique pour un monde juste et durable », le POED a lancé un appel à propositions pour des actions nationales autour des droits humains et de la campagne contre le rétrécissement et la fermeture de l’espace civique.

Objectifs

​La Journée mondiale d’action contre le rétrécissement des espaces civiques vise à sensibiliser les différents acteurs aux niveaux national et mondial aux défis auxquels sont confrontées les OSC et à encourager les actions visant à inverser la tendance au rétrécissement des espaces civiques. Elle se tiendra lors de la Journée des droits humains afin d’établir clairement que les droits humains sont au cœur d’un développement centré sur l’être humain.

  • Encourager l’utilisation de l’Appel à l’action de Belgrade pour aborder les contextes nationaux et les questions locales
  • Vulgariser le rôle des OSC en tant qu’actrices de développement indépendantes, essentielles, à part entière, et partenaires du développement

  • Souligner l’importance de l’espace civique et de la gouvernance démocratique dans une approche du développement fondée sur les droits humains

Messages clés

  1. Les droits humains sont au cœur d’un développement centré sur l’être humain

  2. Les OSC jouent un rôle vital et indépendant en tant qu’actrices et partenaire du développement

  3. Les gouvernements, les parlementaires, les entreprises, les organismes intergouvernementaux et les citoyens doivent prendre des mesures pour promouvoir la participation des populations à la construction d’un monde durable.

  4. Les États membres des Nations unies doivent agir pour inverser la tendance à la fermeture et au rétrécissement de l’espace pour la société civile, mettre fin aux attaques contre les défenseurs des droits humains et à l’affaiblissement de la participation démocratique, et renouveler les perspectives d’un agenda inclusif pour 2030 ainsi que la pleine réalisation des ODD.

  5. La société civile doit se rallier à l’Appel à l’action de Belgrade, qui articule ses demandes pour inverser la tendance au rétrécissement de l’espace civique et pour contrer l’aggravation des attaques contre les droits humains.

PAYS PARTICIPANTS