Le POED fait progresser l’environnement favorable à la société civile au sein du LAP du PMCED

Lors du récent Programme d’apprentissage et d’accélération du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (PMCED LAP) à Séoul, le Partenariat des OSC pour l’efficacité du développement (POED) a continué d’exhorter les acteurs du développement à créer un environnement favorable à l’engagement de la société civile dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

Le LAP comprend des ateliers destinés aux gouvernements, aux partenaires de développement et à la société civile afin d’offrir des possibilités d’apprentissage par les pairs et une formation technique pour le prochain cycle de suivi du PMCED, la quatrième itération d’un exercice qui met en évidence l’action multipartite en faveur d’une coopération au développement plus efficace.

Reconnaissant l’importance primordiale d’un environnement favorable pour les organisations de la société civile (OSC), Matt Simonds, chargé de liaison politique au sein du POED, a parlé des réflexions de la société civile sur l’évaluation de l’environnement favorable (EEA), une enquête qui mesure l’environnement opérationnel des OSC et qui est une composante essentielle du cadre de suivi du Partenariat mondial.

Il a souligné la valeur que les OSC accordent à l’EEA et a exhorté les gouvernements à collaborer étroitement avec les OSC nationales pour compléter l’enquête : « L’EEA n’est pas seulement un outil d’évaluation, c’est aussi un catalyseur pour l’établissement de dialogues multipartites. Elle devrait être considérée comme un outil à part entière, favorisant les dialogues multipartites au niveau national afin de faciliter l’engagement des OSC tout au long du processus de suivi et dans la mise en œuvre de l’agenda de l’efficacité ».

En outre, sa présentation a souligné que le suivi de l’EEA ne représente qu’une première étape ; les gouvernements devraient donner la priorité aux actions de suivi pour répondre aux conclusions de l’évaluation et, surtout, mettre en œuvre les résultats de l’EEA par le biais de politiques et d’actions tout en impliquant activement la société civile dans les processus de prise de décision.

Pour que l’évaluation produise des résultats fructueux, M. Simonds a souligné l’importance de reconnaître les OSC en tant qu’acteurs polyvalents du développement, allant de la surveillance à la mise en œuvre de projets. Il a expliqué que les OSC jouent un rôle important dans la mise en œuvre de la coopération au développement, puisque 20 % de l’aide publique au développement (APD) passe par elles. Il est donc essentiel de reconnaître que les OSC doivent être distinguées des gouvernements et des partenaires officiels du développement, a-t-il ajouté.

Les composantes essentielles de l’EEA englobent quatre aspects cruciaux : l’engagement des OSC par l’appropriation démocratique des stratégies nationales de développement, le respect par les OSC de leurs engagements en matière d’efficacité, le soutien des partenaires de développement aux OSC et la mise en place d’un cadre juridique et réglementaire solide pour sauvegarder l’espace civique.

La présentation a mis l’accent sur l’importance d’instaurer la confiance entre les OSC et les différentes parties prenantes et sur la nécessité de maintenir des partenariats inclusifs pour garantir un engagement efficace.

En conclusion, M. Simonds a présenté l’initiative thématique sur l’environnement favorable aux OSC (EF aux OSC), qui vise à renforcer la société civile en instaurant la confiance et une mise en œuvre éclairée, ainsi qu’un suivi inclusif des engagements en matière d’efficacité, en mettant particulièrement l’accent sur l’inversion de la tendance au rétrécissement de l’espace civique. L’environnement favorable aux OSC est l’un des principaux thèmes de plaidoyer du POED dans la promotion de la réforme des cadres juridiques et réglementaires basés sur les normes des droits de l’homme, afin de faciliter les espaces des OSC dans la politique et la pratique en conformité avec les principes d’Istanbul.

Le POED publiera bientôt des mises à jour sur le 4e cycle de suivi du PMCED (2023-2026), où il offrira un soutien technique et des outils pour aider les OSC à s’engager dans cette initiative.#

Facebook
Twitter
LinkedIn

Related Posts

SEARCH

RECENT POSTS

ABONNEZ-VOUS À NOTRE
REVUE HEBDO

ADDRESS:
3rd Floor, IBON Center
114 Timog Avenue, Quezon City
1103 Philippines
PHONE:
+632 9277060 to 61 local 203 and 207
TELEFAX:
+632 9276981
EMAIL:
info@csopartnerhip.org

Welcome Back!

Login to your account below