POUR DIFFUSION IMMÉDIATE: Les OSC du Sud revendiquent leur place et prônent une CSS axée sur l’être humain à la BAPA+40

Le 20 mars 2019, Buenos Aires, ARGENTINE – Les membres de l’Alliance des OSC du Sud sur la coopération Sud-Sud (CSS), le Partenariat des OSC pour l’efficacité du développement (POED) et le Réseau Réalité de l’aide (Reality of Aid Network) se sont réunis à Buenos Aires, en Argentine, à l’occasion de la deuxième Conférence de haut niveau des Nations Unies, ou BAPA+40, qui s’est tenue du 20 au 22 mars 2019.

La Conférence BAPA+40 commémore le 40e anniversaire de la signature du Plan d’action de Buenos Aires (PABA) et étudie le rôle de la CSS et la mise en œuvre du programme pour le développement durable 2030.

Le PABA pour la mise en œuvre de la Coopération technique entre les pays en développement constitue le premier cadre global pour la CSS à réaffirmer l’idée selon laquelle l’objectif de la Coopération technique entre les pays en développement est de tirer des avantages mutuels du partage d’expériences et de connaissances dans les pays du Sud, avec pour visée leur autonomie nationale et collective.

En participant à la conférence, l’Alliance des OSC du Sud cherche à faire progresser la CSS axée sur l’être humain tant pendant les événements prévus en marge que lors de la conférence à proprement parler. Ces OSC cherchent plus précisément à sensibiliser l’ensemble de la société civile, les gouvernements et d’autres acteurs de la CSS à l’approche de CSS axée sur l’être humain, ainsi qu’à former des alliances et à établir des partenariats avec les gouvernements, d’autres OSC et d’autres acteurs de la CSS, en particulier issus de pays en développement.

« Notre délégation prônera un soutien de la part des institutions à l’égard de l’inclusion des OSC dans tous les processus de CSS, ainsi qu’à l’égard de la coopération entre citoyens, tout en exprimant notre vive opposition à l’égard d’une participation accrue des institutions financières internationales et des grandes entreprises à la CSS, compte tenu de leur historique de promotion des inégalités, de destruction de l’environnement et d’exacerbation des conflits », a déclaré Beverly Longid, coprésidente du POED. Elle a par ailleurs expliqué que l’Alliance des OSC du Sud prônait le développement des très petites, petites et moyennes entreprises (PME) pour contribuer à une industrialisation nationale authentique et à la modernisation de l’agriculture vers une agriculture durable en vue d’atteindre un développement et une autonomie globalement durables.

« Nous voulons que la CSS existe pleinement dans le respect de ses nobles principes et objectifs : une coopération respectant la souveraineté nationale de chaque pays, qui ne soit pas impliquée dans les affaires intérieures de chacun et qui ne tolère pas non plus les violations des droits humains de la part de qui que ce soit. Nous désirons une coopération Sud-Sud au sein de laquelle les fournisseurs et les destinataires agissent en tant que partenaires au même titre, pour servir les intérêts des personnes », a pour sa part ajouté Jennifer Malonzo d’IBON International.

L’Alliance des OSC du Sud organise également un événement officiel en marge de la Conférence BAPA+40 intitulé « Placer l’humain au cœur de la coopération Sud-Sud ». Cet événement a eu lieu le 21 mars 2019 de 9 h à 11 h 30 à l’hôtel El Conquistador de Buenos Aires.

Financée par le POED et le Réseau Réalité de l’aide lors des Conférences annuelles du Fonds Monétaire International et de la Banque mondiale à Bali Nusa Dua, en Indonésie, en 2018, l’Alliance des OSC du Sud est constituée d’organisations de la société civile d’Asie, du Pacifique, d’Afrique et d’Amérique latine.###

RÉFÉRENCES : Lyn Pano | lpano@realityofaid.org | WhatsApp : +639282137134

Facebook
Twitter
LinkedIn

Related Posts

Welcome Back!

Login to your account below